- Arts Vivants -

 

Vendredi 22 Septembre 20h30

« Délice Au Pays Des Merveilles »
Compagnie Les Pieds Dans L’eau

 DSC_0617

Délice Au Pays Des Merveilles

Public adulte à partir de 15 ans – Durée 60 mn.
Plein Tarif : 12€ – Réduit :6€

Un peu, beaucoup, passionnément, Caroline Kircher et Marc Ariullou vous chantent et vous racontent à la folie, les transports amoureux.

Un cabaret musical aux textes finement choisis parmi les pépites de la poésie et de la chanson « coquine » et amoureuse (Apollinaire, Gainsbourg, Voltaire, Brassens, Sylvie Joly, Perret, Colette Renard, Boris Vian, et bien d’autres).

Des histoires à la fois crues et délicates, drôles et poétiques qui parlent de bois touffu, de pétales de rose, de l’amour qui fait boum et de l’eau à la bouche, d’un amoureux transis, de l’ivresse des sens et de ballerines rouges …

Bref, un spectacle savoureux sous la forme d’un cabaret coquin où la vulgarité n’est jamais présente, où tout est dit sans gêne.

Chansons, marionnettes, théâtre et contes : un spectacle complet interprété par un homme et une femme pour transporter le public aux « origines du monde ».

DSC_0616

 

 

 

Samedi 07 Octobre 20h30

« Une nuit de Grenade »

Compagnie Label Etoile

« Une nuit de Grenade » de François Henri Soulié

Durée : 1h20
Plein Tarif : 12€ – Réduit :6€

 

Grenade, août 1936. La ville est aux mains des nationalistes. Ce soir du 18 août, le célèbre musicien et compositeur espagnol Manuel de Falla, apprend l’arrestation de son ami Federico Garcia Lorca. Il se rend dans les bureaux du gouverneur civil de Grenade pour obtenir sa libération.

Cette confrontation est emblématique de l’inévitable rapport de force qui s’instaure toujours entre la pensée créatrice et la pensée totalitaire.

Comme dans sa précédente création « Appelle moi Olympe », Jean Claude Falet fait théâtre d’une uchronie en mettant en scène ce huit clos pour trois comédiens.

 

Avec François Clavier, Mathias Maréchal, Mathieu Boulet. Mise en scène : Jean Claude Falet. Création lumière : Jean Claude Fall

« Huis clos haletant. Soulié nous entraîne dans la machine infernale et meurtière du régime franquiste et tente de livrer les clés du mal qui a gangréné l’histoire du XXe siècle (…) Cʼest une vraie perle rare. » LA DÉPÊCHE DU MIDI

« Une superbe pièce. » ARMELLE HÉLIOT – LE FIGARO

« Jean Claude Falet fait résonner avec justesse les enjeux humains universels d’un huis clos à la fois intimiste et politique. Une captivante et touchante uchronie qui revisite l’arrestation de Federico Garcia Lorca, assassiné le 19 août 1936.» LA TERRASSE

« Le huis clos est fort bien construit, tendu, serré comme une vis par Soulié qui sait aussi y introduire des ambiguïtés et échapper aux dangers du manichéisme. (…) A partir de ce texte fort et intrigant, Jean-Claude Falet a bâti une mise en scène changeante, nuancée, habile, où la douceur sait par moment faire reculer la violence (…) François Clavier est un Manuel de Falla qui a grande allure : il sait donner dans de mêmes mouvements la puissance et la blessure. Mathias Maréchal joue l’odieux militaire d’une manière fort subtile. Mathieu Boulet éclaire d’humanité un être qu’on croyait livré à un métier mécanique.» Gilles COSTAZ – WEBTHEATRE

« Une conversation imaginaire entre le compositeur Manuel de Falla et les geôliers de Federico García Lorca nous interroge sur l’essence de la dictature (…) Une belle entreprise.» LES 3 COUPS 

 

 

 

FacebookTwitterGoogle+Partager