Le court métrage de la semaine

Ce court métrage vous sera proposé en avant-programme du film Sibyl
Photo du court métrage Shadow of man

Shadow of man

Kristof Sagna

En deux mots

L’ombre de Wong Kar-wai plane sur cette rencontre, aux confins du réel.

Synopsis

Dans un bar de Tokyo, un homme est au comptoir, il remarque une femme et décide de l’aborder.

Pour aller plus loin

Un soir à Tokyo. Un bar de nuit, des lumières feutrées et des alcools forts en cocktails aux noms immédiatement percutants : “Nuit fauve” ou encore “Shadow of Man”… Toute une atmosphère du cinéma asiatique contemporain, de Takeshi Kitano à Wong Kar-wai, vient immédiatement à l’esprit. Tous les possibles semblent exister pour la soirée, des inconnus se rencontreront et des amours s’amorceront… Et pourtant, le réalisateur surprend en emmenant le spectateur là où il n’avait pas forcément pressenti pouvoir l’être, un mystère se cristallisant peu à peu autour des verres et du zinc, tandis qu’un ténébreux Japonais au visage marqué d’une balafre aborde une jeune femme d’affaires chinois, très classe, accoudée là en solitaire… La lenteur des gestes, l’ambiance confinée, les volutes de fumées et la beauté des visages posent des réminiscences d’In the Mood for Love, mais c’est une autre sorte d’instant fantôme s’abîmant dans le fleuve de l’oubli – le Léthé de la mythologie antique ? – qui ressortira au bout du voyage. Un dernier plan, une photo, une bouffée d’émotion : l’ombre d’un homme…

Générique

Production Offshore
Scénario Kristof Sagna
Interprétation Shogen Itokazu, Lee Shinyong, Rumiko Kimishima, Shu Kakizawa


Durée 07’21 – Catégorie Fiction – Genre Fantastique – Pays France – Année 2016