Le court métrage de la semaine

Ce court métrage vous sera proposé en avant-programme du film Yuli
Photo du cour métrage Les indes galantes

Les indes galantes

Clément Cogitore

En deux mots

D’une rare intensité ! Prix du public au Festival de Clermont-Ferrand 2018.

Synopsis

Le “krump” est une danse née dans les ghettos noirs de Los Angeles après les émeutes de 1995. Clément Cogitore, à travers cette performance filmée sur le plateau de l’Opéra Bastille, crée une “battle” entre la culture urbaine et la musique de Rameau.

Pour aller plus loin

À la fois cinéaste et artiste contemporain, Clément Cogitore ne cesse de surprendre, relevant des défis à chaque fois très différents, depuis un premier long métrage de fiction tourné aux confins de l’Afghanistan en guerre (Ni le ciel ni la terre, 2015) à un moyen métrage documentaire entraînant dans un coin perdu de Sibérie (Braguino, 2017). Les Indes galantes est sa réponse à une carte blanche offerte par 3e Scène, l’espace numérique de l’Opéra de Paris, pour réunir en un maelström de musique, de danse et d’émotion deux époques et deux styles artistiques éloignés. La musique de l’opéra-ballet de Jean-Philippe Rameau, composé en 1735, rencontre l’une des formes d’expression les plus dynamiques de la danse de rue contemporaine, le “krump”.

Dépassant de très haut la simple captation, le film repose sur une mise en scène sophistiquée, alternant moments d’improvisation chorégraphique et mouvements dûment répétés en amont, pour un crescendo intense et galvanisant, d’une stupéfiante beauté formelle. Le public du plus grand festival de courts métrages au monde, celui de Clermont-Ferrand, ne s’y est pas trompé, lui attribuant son Prix en février 2018.

Générique

Production Les Films Pelléas
Scénario Clément Cogitore
Musique Jean-Philippe Rameau
Interprétation Madrootz/Monsta Ny Madness, Real Underground/X2 Buck, Strange Bangers


Durée 5’26 – Catégorie Fiction – Genre Film muet – Pays France – Année 2018