Le court métrage de la semaine

Ce court métrage vous sera proposé en avant-programme du film Les misérables
Photo du court métrage The devil

THE DEVIL

Jean-Gabriel Périot

En deux mots

Violence, résistance, répression, organisation. Qui sont les Black Panthers ?

Synopsis

“Vous ne savez pas qui nous sommes…”, lance d’emblée une femme d’origine afro-américaine. Un montage d’archives filmées et de photos retrace à la suite l’histoire des fameux Black Panthers, sur le rythme d’une musique post-punk.

Pour aller plus loin

On sait combien le réalisateur multi-talents Jean-Gabriel Périot, âgé de quarante-cinq ans, se passionne, depuis de nombreuses années, pour les archives visuelles et sonores, et plus largement pour l’Histoire. Il travaille ainsi sans relâche différents matériels documentaires, s’intéressant à toutes les zones géographiques et ayant déjà signé une vingtaine de courts métrages, mais aussi trois longs métrages (Une jeunesse allemande, Lumières d’été et Nos défaites, en salles à l’automne 2019), tant sur un registre de documentaire “pur” que dans celui de la fiction.
The Devil débute sur une revendication : “Vous ne savez pas qui nous sommes…”. Il s’agit de celle du mouvement de libération afro-américaine Black Panther Party, né en Californie en 1966 et qui s’est éteint en 1982. Ses deux membres fondateurs étaient Huey P. Newton et Bobby Seale, assassiné en 1989. Basé à l’extrême-gauche de l’échiquier politique, le mouvement mêlait le marxisme-léninisme, le maoïsme, l’anticapitalisme et le nationalisme noir. Des résonnances qui demeurent fortes aujourd’hui, en raison de la politique ultra nationaliste, protectionniste et pro-WASP menée par l’actuel 45e président des États-Unis Donald Trump, depuis janvier 2017.
En écho au combat au cœur des images, le titre éponyme The Devil du musicien français Boogers (pseudonyme de Stéphane Charasse) revient, tel un mantra, tout au long du film. Il fait partie de son album As Clean as Possible, sorti en 2010. Les uniques paroles scanent inlassablement : “If you Look upon my Face, You are Watching Now the Devil” (“Si tu regardes mon visage, tu peux voir le Diable”). Boogers avait déjà collaboré avec Périot sur un autre de ses courts : Entre chiens et loups (2008).

Générique

Production Local films
Scénario Jean-Gabriel Périot


Durée 07’50- Catégorie Documentaire – Genre Portrait, Recherche/Essai – Pays France – Année 2012