Le court métrage de la semaine

Ce court métrage vous sera proposé en avant-programme du film Nuestras Madres
Photo du court métrage Estate

ESTATE

Ronny Trockers

En deux mots

Un film engagé de l’artiste Ronny Trocker !

Synopsis

À l’origine d’Estate, il y a un cliché ayant fait le tour du monde, pris en 2006 aux Canaries, sur une plage de Fuerteventura par le photographe espagnol Juan Medina. On y voyait un migrant africain à bout de forces et, en fond de champ, des touristes occidentaux en pleine séance de bronzette. Après le succès de Gli immacolati, Ronny Trocker s’en est librement inspiré pour dessiner une nouvelle varation sur notre indifférence aux populations déshéritées.

Ancien pensionnaire du Fresnoy, cet artiste visuel engagé joue avec les angles et l’immobilité de ses personnages pour faire passer son message : les vacanciers et le réfugié ne sont pas mobiles en même temps et semblent appartenir à deux mondes différents. Ainsi, les privilégiés en villégiature prennent en photo avec leur smartphone, au mieux, l’intrus venu troubler la quiétude de leur repos. Le temps de cet instant de climax s’étire, le réalisateur le module et le tord, faisant ressortir le drame de la situation de ceux qui cherchent à gagner l’Europe, un motif d’actualité qui n’a pas fini de nous faire réfléchir, donc sur lequel des regards d’artistes se révèlent d’autant plus précieux.

Générique

Production Autour de minuit, Stempel Production
Scénario Ronny Trocker Musique Autistic Daugthers, Seby Ciurcina Interprétation  Umaru Jibirin


Durée 07’25- Catégorie Fiction Genre Drame- Pays France – Année 2016