Le court métrage de la semaine

Ce court métrage vous sera proposé en avant-programme du film Le parc des merveilles
Photo du court métrage Le loup boule
 

Le loup boule

Marion Jamault

En deux mots

Prix du Jeune Public au Festival RISC de Marseille en 2017.

Synopsis

Le loup boule vivait le ventre rond mais tout à fait vide. Un jour, par hasard, il se découvre un talent caché pour enfin se remplir la panse.

Pour aller plus loin

Avec son héros atteint de “rondouillite aiguë”, Le loup boule, film d’école de la Cambre, manifeste un potentiel comique éclatant en détournant plusieurs motifs classiques de l’univers des contes de fées. Et le prédateur, tel qu’il est présenté, est bien éloigné de l’image qui fascine et effraie les jeunes esprits depuis des siècles… Rond comme un ballon, il est en fait, criant perpétuellement famine, rempli… de vide ! Et comble d’ironie, ce chasseur supposé n’a pas de dents !

Un tel physique inhabituel est plaisamment présenté, à la manière d’une leçon de choses prodiguée à l’école par un professeur montrant, grâce à des diapositives, différents objets ou organismes de forme circulaire : un fallafel, un nez de clown, une pomme-dauphine, la pleine lune, etc. La musique, composée spécialement pour ce film coloré et joyeux, joue à son tour un rôle particulier, son rythme endiablé accompagnant le loup en quête de la solution à ses problèmes… En somme, on rit beaucoup à la poursuite de ce Loup boule au sujet duquel la malicieuse jeune réalisatrice, née en 1993, réserve une ultime surprise, tout aussi tordante.

Générique

Production Atelier de Production de la Cambre / ASBL
Scénario Marion Jamault
Musique Hicham Chahidi


Durée 03’46 – Catégorie Animation – Genre Aventure – Pays Belgique – Année 2016 – Public 6/9 ans