Le court métrage de la semaine

Ce court métrage vous sera proposé en avant-programme du film Tel Aviv on fire
Photo du court métrage Une poignée de main historique
 

Une poignée de main historique

Aurélien Laplace

En deux mots

Grand prix du Jury au Festival Nikon 2016 pour ce film historico-rigolo !

Synopsis

À Washington, le 13 septembre 1993, l’histoire est en marche ! Jusqu’à ce qu’un quiproquo surgisse…

Pour aller plus loin

Également photographe, Aurélien Laplace s’est inspiré d’un cliché célèbre, et même authentiquement historique, pour participer au Nikon Film Festival 2016, dédié à des films d’une durée maximale de 2’20 sur la thématique “Je suis un geste”. Il a remporté le Grand prix d’un jury présidé par Jacques Gamblin avec Une poignée de main historique, qui extrapole avec drôlerie sur les coulisses de celle qu’échangèrent sous l’impulsion du président Clinton l’Israélien Rabin et le Palestinien Arafat en 2003.

On s’amuse de la ressemblance délibérément approximative des trois comédiens ainsi réunis et de la fantaisie que le réalisateur insuffle aux derniers instants qui précèdent le solennel instant. L’atmosphère est dédramatisée par un je-ne-sais-quoi d’enfantin, évidemment purement fictif, dans la façon de représenter les grands de ce monde, capables de jeux de mains savoureusement inadaptés en la circonstance. De quoi s’amuser d’un épisode désormais entré dans les manuels d’histoire et qui aurait pu ouvrir un avenir différent pour les relations diplomatiques au Proche-Orient, mais ceci est une autre histoire…

Générique

Scénario Aurélien Laplace
Musique Ludwig Von Beethoven
Interpretation François Berland, Kamel Abdelli, Jean-Gabriel Nordmann


Durée 03’10 – Catégorie Fiction – Genre Humour – Pays France – Année 2016